Lucky Peterson : retour sur la carrière du bluesman

Note : 1 sur 5.

Lucky Peterson

Lundi 18 mai 2020, nous apprenions le décès du bluesman américain Lucky Peterson, à l’âge de 55 ans. A la fois guitariste, organiste et chanteur de Blues, retour sur une fulgurante carrière terminée bien trop tôt. Il se produisait régulièrement en France.

Lucky Peterson inspiré par les plus grands, dès son plus jeune âge

Dès son plus jeune âge, Lucky Peterson est amené à rencontrer de nombreux musiciens, grâce à son père James Peterson, lui même chanteur et guitariste, qui tenait un club de blues, le Governor’s Inn.

Buddy Guy fait partie de ces musiciens qui ont inspiré le musicien et qu’il a rencontré dans le club de son père.

Buddy Guy, place Georges 5, ville de Québec, en 2019

A 5 ans, Il est repéré par Willie Dixon, contrebassiste, chanteur, arrangeur et producteur qui le prend sous son aile, et va l’aider à se faire connaitre. En 1971, il reprend le titre 1, 2, 3, 4, une reprise « revisité » du titre de James Brown « Please, Please, Please ». A 7 ans, en 1972, il réalise une prestation incroyable dans l’émission Young people’s Show, en chantant « Our futur ».

Our futur
Please, Please, Please de James Brown repris par Lucky Peterson sous le nom d ‘1, 2, 3, 4 à l’age de 7 ans.

2014, The son of the Blues Man, l’album où il raconte son enfance

« J’ai une histoire à vous raconter, et la voici / Je suis le fils d’un bluesman / Je joue le blues tous les jours. »

Lucky Peterson – The son of the blues man

Cet album a permis à Lucky Peterson de revenir sur les tout débuts de sa carrière, son enfance, le rôle de son père… un album très personnel qui lui tenait à coeur.

The son of a Blues man, l’histoire de son enfance et de sa carrière

Lucky Peterson et ses concerts en France

Fidèle des scènes françaises, Lucky Peterson aimait se rendre au New Morning à Paris avec son groupe « The Organization ». Il se produisait également régulièrement dans différents festivals comme Jazz in Marciac, ou au CAC à Concarneau. Il devait se produire en mai et Juin 2020 en Mayenne pour la troisième édition du festival atelier Jazz, ou encore pour le festival JAZZ en Comminges, ou en octobre sur Angers. Il considérait ses 50 premières années comme un échauffement musical…mais le destin en a voulu autrement.

Lucky Peterson en Live au New Morning à Paris

Son Live sur le Coronavirus blues

Sur Facebook l’artiste avait réalisé un live le 16 Mars dernier, ou il avait improvisé un Coronavirus Blues en direct sur sa page Facebook :

 « Salut à tous, je suis coincé ici à Paris, France / Le monde est foiré à cause du coronavirus / On dirait que tout le monde a le coronavirus blues. »

Lucky Peterson

D’autres articles à découvrir :

Un commentaire sur “Lucky Peterson : retour sur la carrière du bluesman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s